Des « semences paysannes » distribuées au lycée horticole de Dardilly

A la journée porte ouverte du mois de mars 2017, deux élèves ont montré aux familles comment réaliser des semis. Ce jour là, ils ont distribué 150 sachets de graines grâce aux fruits produits au lycée l’année précédente. Au printemps, au magasin des serres, 150 autres sachets ont été distribués ainsi que 50 sachets de graines de rose trémière.

Cet été, sept élèves poursuivent le projet. Après avoir produit les plants de tomates, ils les ont ramenés chez eux : 54 plants de tomates avec lesquels ils produiront des « semences paysannes ».

Ce terme « semences paysannes » est utilisé pour désigner des semences produites de façon artisanales comme le faisaient autrefois les paysans. Aujourd’hui ces semences artisanales existent en parallèle à celle vendues par les industriels.
Les semences industrielles sont sélectionnées pour répondre aux critères de productivité et de résistance aux maladies.
Les semences paysannes sont elles aussi issues d’une sélection. « La monstrueuse de Lyon » est une tomate adaptée à notre terroir et à nos conditions climatiques.

Le débat sur les semences est souvent passionné : pour Marie Arnould, rédactrice en chef des 4 saisons du jardin bio, aux éditions Terre vivante :

Bon rendement = pas de goût
et
Meilleur goût = meilleure nutrition

Elle argumente cette position dans un dossier intitulé « Le goût des légumes », paru dans le numéro 222 de janvier 2017.

Des organismes comme le CRBA (Centre Régional de Botanique Appliquée) travaillent sur cette même idée. D’après Xavier Bunker, directeur des Serres du Lycée, 55 variétés du CRBA ont été produites cette saison pour différents clients.

Pour en savoir plus :
Le Réseau Semences Paysannes
Le CRBA

Comment faire un sachet de graines
La grainothèque du lycée